(par Simon Lamasa)


« WHAHAHAHAHAHAHA !!!! CONTREEEEEAAAAX !!!!! »

Ca y est, c’est vraiment la fin de l’été cette fois, même les universitaires et les St.Luciens sont rentrés. Et en temps que jeune qui se permet tous les excès, et bien disons que mon ventre accuse le coup de deux mois du fameux régime « apéro de 16h à 23h + resto + vin + before + club + after + barbecue le lendemain ».
Il semblerait donc que je ne sois pas le seul car Contrex (l’eau avec un goût dégueu bizarre) et son agence Marcel WorldWide viennent de lancer une campagne baptisée « Contrexpérience ».

Grandement inspirée de la génialissime campagne « the fun theory » de Volkswagen, la « contrexpérience » part de l’insight selon lequel perdre du poids c’est pas du gâteau (haha), et offre donc une solution en introduisant la notion de « fun » dans nos régimes.
En résumé : une baisse de poids c’est dur, mais avec une dose de fun, c’est une baisse faisable..

L’ami Marcel nous a donc concocté une application facebook qui propose des « défis minceurs » pour installer une sorte de compétition positive entre vos amis et vous, et donc vous inciter à perdre le plus de calories possible.

L’application facebook

Côté Contrex, tout y est : les meufs, le rose, le corps beau et en bonne santé, etc.
Côté expérience, tout y est : le fun, l’amitié, le partage, le sport, le grand public, etc.
Mais malgré tous ces « côtés », les responsables de la campagne sont complètement passés à côté (héhé)…

Hey toi là, le responsable! Dis moi, pourquoi tu as voulu mettre des acteurs dans ton spot et pas des vrais gens??!!! Mec, tu as perdu toute l’essence que le spot avait (potentiellement) sur le papier, et du même coup tu as grandement perdu en impact..
Je t’explique : imagine si la campagne « the fun theory » avait été tournée avec des acteurs qui font des têtes abracadabrantesques, qui hurlent comme des demeurés pour des néons roses, qui ne savent pas siffler avec les doigts ou qui trinquent avec des bouteilles d’eau d’un air entendu (comme c’est le cas dans ton spot).
Et ben ça n’aurait pas eu le succès qu’on lui connait et ça aurait plutôt ressemblé à un spot pour Gillette Fusion Proglide.. A savoir encore un spot nul à chier qui fait les choses à moitié et qui prend les gens pour des cons avec des formules que tout le monde dit en se rasant genre « ouha ça a une glisse intense » ou des mecs qui se caressent les joues en souriant.. En plus à la fin du spot ils sont même pas bien rasés (sisi, regardez bien).. Mais je m’égare..

Bon, c’est pas que le spot « Contrexpérience » soit pourri, au contraire il fonctionne très bien et je suis sur qu’il aura l’impact attendu. Mais franchement, pourquoi faire les choses à moitié? Pourquoi faire bien quand on peut faire excellent? D’autant plus que ça aurait couté moins cher de ne pas engager d’acteurs et de figurants..
Je suis sur qu’à l’origine, l’agence voulait jouer la carte de la réalité à 100% (d’autant plus que la créa en question est « made in ancien de St.Luc pub ») en filmant des badauds mais que quelque part dans le processus, quelqu’un en a décidé autrement.
Si c’est bien le cas, mon Dieu faites que les annonceurs se rappellent qu’une agence propose une expertise et qu’elle sait ce qui est bon pour eux. Et faites en sorte qu’ils s’en rappellent avant que j’arrive sur le marché du travail.
(Et si c’est pas le cas…. Et ben j’en déduirais que les passants dans le spot étaient particulièrement exubérants..).

Bonus de rentrée : une contrepèterie (UNE CONTREXPETERIE !!!! WHAHAHAHAHAHA !!!! haha!! héhéhé…. héhé… hum..) se cache dans cet article, sauras tu la retrouver?

Supra bonus de rentrée : la version québécoise du spot de merde de Gillette Fusion Proglide, la seule version qui soit marrante à matter : WOOOOOO !! HEEEY !! S’lu ço vo biéé?

Suivez moi sur Twitter
Encerclez moi sur Google+
Filez moi des stages sur LinkedIn