(par Simon Lamasa)

Histoire de ramener l’actualité publicitaire à celle de la vraie vie, je vais introduire cette superbe opération pour la vodka Russian Standard par une (extraordinaire) scène du film « The Deer Hunter » avec l’ami Robert DeNiro, président du Festival de Cannes (le festival du film, pas le nôtre).

Ceux qui la connaissent se régaleront une nouvelle fois et ceux qui ne la connaissent pas devraient se pendre s’empresser de voir le film entier : Roulette russe

Roulette Russe / Vodka russe… Je crois que vous voyez plus ou moins le rapport. C’est justement ce rapport que les créatifs ont exploité pour promouvoir la vodka Russian Standard. Ils ont tout bonnement recréé le jeu de la roulette russe via Facebook.
Si tu gagnes : tu pars pour un séjour d’une semaine en Russie.
Si tu perds : Ton profil Facebook tout entier est totalement effacé ! Tu meurs virtuellement en somme.

Voyez plutôt :

Incroyablement couillu n’est ce pas? Qui aurait cru qu’une telle opération verrait le jour ? Ben, pas moi justement^^

*mode Columbo* ça me paraissait un peu trop suspect tout ça. Pas très crédible cette histoire de suppression de compte… Déjà que Facebook ne supprime même pas les comptes de gens morts (à moins de faire une demande à laquelle on n’obtient pas toujours de réponse) ! Qui plus est, la vidéo ne fournit aucun lien vers le jeu en question. « Mmmh.. Faut qu’j’en parle à ma femme »…
Quelques clics plus tard, je découvre donc que les créatifs s’appellent Ilya Malyanov et Christian Feist, et qu’ils sont étudiants à la Miami Ad School de Berlin. L’opération n’était donc « que » un projet d’étudiants et donc rien d’officiel ni d’approuvé par la marque.

MAIS est ce vraiment important ? Ben non, ça crée le buzz et le public y croit dur comme fer. Et ça, ça veut dire que le consommateur est prêt à vivre des expériences publicitaires qui sortent de l’ordinaire, qu’il y a un véritable engouement et une demande implicite : « Hé les marques ! Ayez un peu de couilles! Surprenez nous ! Faites nous rêver un peu ! »