(par Arnaud Gerats)

Sa dernière campagne publicitaire fait faire le tour du Monde à l’hebdomadaire Courrier International. Un concept simple et efficace, 3 visuels reprennent 3 événements marquants de l’histoire américaine et son baseline : « Learn to anticipate » (qui est la version traduite par les américains de la version française : Apprenez à anticiper).

On s’en doute, la réaction outre-atlantique est explosive. D’autant plus que la campagne est lancée la veille du 11 septembre 2010. Et puis, ce n’est pas ça qui va résoudre le côté « bande d’ingrats, vous parleriez tous allemand si nous n’étions pas venus en 44 » qui existe chez certains américains.

Tout ce ramdam amène Philippe Thureau-Dangin, le directeur de la rédaction, à défendre la campagne.

Les subtilités de cet avocat stagiaire me font penser à la mauvaise défense d’un buzz réussi. Attaquer les Etats-Unis sur un sujet tellement sensible est sans doute à revoir sur le plan de l’éthique, mais concluant d’un point de vue marketing, puisque outre la cible exclusive française, même les américains ont ébruité cette campagne.

Après, est-ce que l’opération est réussie pour autant ? ça n’est pas dit puisque nombre de fidèles lecteurs ont été indignés par cette campagne, et c’est sans doute à cause de cela aussi que le 4e concept n’a pas pu être réalisé…