(par Simon Lamasa)

Dites, il faudrait arrêter de se foutre de la gueule des internautes !

Plus moyen de regarder une vidéo sur le web sans se bouffer de la pub moisie en pré-roll !

Jusque là, ça pouvait aller, mais j’ai l’impression que les achats d’espaces ont été fait en fonction de moi ces derniers jours. Je vous raconte mes aventures. Pas plus tard qu’hier, en bon geek veilleur que je suis, je me baladais de site en site pour me tenir au courant des dernières conneries qui tournent sur la toile. C’est en ouvrant une vidéo (parmi tant d’autres) qu’il apparu : un spot de pub tout pourri, pas intéressant pour un sou. Un spot de 48 secondes ! Sans possibilité aucune de quitter ! J’ai été obligé de manger un spot en pré-roll de 48 secondes pour regarder une vidéo qui, elle même, durait moins longtemps que ça ! 48 secondes c’est plus qu’énorme sur le web ! Jamais personne n’aura la patience d’attendre aussi longtemps pour obtenir ce qu’il recherche ! Surtout si ces 48 secondes sont tout sauf divertissantes…

C’est donc en bougonnant intérieurement que je continue mes pérégrinations virtuelles. Quelqu’un tweet un lien vers une vidéo qui a l’air plus qu’intéressante, hophophop, je jette un œil. Et là ce n’est pas un spot, ni deux, mais TROIS spots (de m****) qui m’empêchent de faire ma vie comme je l’entends ! Non mais sans déconner ! Je rage intérieurement (et laisse tout de même échapper un pu**** de pubs de merde). La vidéo démarre enfin et, toujours grommelant de l’enchainement de ces deux mauvaises expériences en si peu de temps, je me fais la réflexion que « bordel, je suis bien content que le mid-roll n’existe quasiment pas ».
Et BIM !!! La vidéo se coupe en plein milieu d’une phrase d’un des protagonistes et je me mange à nouveau TROIS pu****s de spots en mousse dans les gencives…
*YOUUUUUUUUUUUURAAAAAAAAAAAAAAGH!*

Mieux que ça, j’ai même eu droit à trois autres spot en post-roll !!! J’ai dû contrarier le dieu de l’achat d’espace…

Mais que cette malheureuse expérience soit due à la colère du dieu susnommé ou à la malchance n’est pas important. Ce qui craint, c’est que des mecs se disent qu’infliger 48 secondes de m**** à un internaute c’est normal. Ou que trois spots en pré-roll c’est pas assez et que du coup on peut bien en rajouter trois en-plein-milieu-bim-dans-ta-gueule et pourquoi pas trois de plus en post-roll (mais heureusement pour nous, on peut fermer la page à la fin de la vidéo – à moins que quelqu’un ne trouve le moyen d’empêcher l’internaute de quitter la page et dans ce cas on est foutus – ).

Il fut un temps où Internet était libre, au service et dépendant de l’internaute. Maintenant le net c’est TF1.
Vu le ras le bol du public, rien d’étonnant à ce que de plus en plus de lois soient votées pour supprimer la publicité.