(Par Agnès Balquet)

En ce moment (du 11 au 22 mai) comme tout le monde le sait se tient le Festival de Cannes. A l’heure des effets spéciaux, de la 3D, et de la recherche de toujours plus de performance, Michel Hazanavicus se lance dans un pari fou accompagné de Jean Dujardin et de Bérénice Bejo faire un film entièrement en noir et blanc, muet à 95%, au format carré comme dans l’ancien temps.

Il s’agit d’un hommage à l’âge d’or d’Hollywood dans lequel le dénommé George Valentin vit douloureusement le passage au parlant tandis que sa protégée, Peppy Miller, y gagne ses galons de star.
Une vraie histoire, romantique en diable, mélodramatique au possible, bref complètement chaplinesque.

Rendez vous le 19 octobre 2011 dans les salles pour voir ce film qui à défaut de paroles fera parler de lui !